Entre deux mondes – Par Baloo

Le temps me file entre les doigts, le temps me nargue aussi
Car il sait bien que je ne peux rien contre lui.
Je voudrais pouvoir m’en moquer, prendre tout ça avec légèreté
Mais les signes sont là, présents et accablants.
Je sais que le compte à rebours a commencé
Et j’ai peur de manquer de courage quand viendra le moment.

Du plus profond de mes incertitudes, de mes errances,
Je bafouille mon avenir.
Je le dessine en virtuel en gommant le passé réel
Comme l’usure du temps efface les souvenirs.
Je deviens froid et égoïste, je cherche un paradis artificiel
En laissant derrière moi toutes ces valeurs essentielles
Auxquelles je me raccrochais quand je doutais, que je m’interrogeais
Sur ma vie, mes échecs et qui ne m’apportaient qu’un bonheur partiel
Alors que mon écoute et mon comportement étaient trop imparfaits.

Les épreuves de la vie m’ont ouvert les yeux et l’esprit.
Il m’a fallu du temps pour comprendre l’importance de l’échange dans ma vie
Mais combien de temps me faudra-t-il pour en maîtriser les effets ?
Toutes ces amitiés virtuelles dont je me suis rendu dépendant à souhait
Ont pris le pas sur la réalité, ont débordé mon quotidien
Et appauvri ma communication familiale du jour au lendemain.

Deux mondes indissociables me tiraillent et m’empêchent d’être vraiment libre.
Je suis moi dans l’un et l’autre voudrait que je me sente bien dans le sien.
Incompatible ou improbable association de deux mondes qui sont miens
Et qui pourtant m’apparaissent comme essentiels à mon équilibre.
C’est comme si ce monde parallèle me servait de sas de décompression
Me permettait de gérer, de canaliser tout ce qui en moi me met en ébullition.

Mais il est maintenant temps de réagir et de reprendre le contrôle de ma vie.
De repartir dans la réalité pour affronter les problèmes que j’éludais jusqu’ici.
Le besoin de concret se fait à nouveau sentir et ce temps virtuel va prendre fin
Comme une obligation, un passage imposé vers une nouvelle destinée.
Au fond de moi, je garde le souvenir de belles rencontres, de profondes affinités
Qui font que je suis sûr de garder un oeil sur vous même si je suis loin .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s