NOT IN OUR NAME… Pas en notre nom !

Je suis citoyen français et donc, je suis citoyen européen, parce que je vis géographiquement en Europe et que, juridiquement parlant, depuis le traité de Maastricht en 1992 et les traités ultérieurs, tous les citoyens d’un des États membres de l’Union européenne, ont la citoyenneté européenne en plus de celle qui leur échoit naturellement. Certes ce n’est pas une citoyenneté comparable à la citoyenneté « principale ». Elle ne nous impose pas les mêmes devoirs et ne nous reconnaît pas les mêmes droits. Pourtant, nous nous trouvons, malgré-nous, liés de fait par les décisions prises « en notre nom » par les institutions européennes.

Ainsi, quand l’Union européenne décide d’autoriser la livraison d’armes aux « rebelles » syriens, elle choisit son camp dans une guerre civile amorcée puis largement contrôlée depuis Washington et Tel-Aviv. Nous, citoyens européens, nous nous retrouvons donc engagés, embrigadés pourrais-je même dire, dans un conflit qui n’est pas le nôtre, dans une guerre atroce qui ne nous concerne en rien.

Alors, comme l’ont fait des millions de citoyennes et de citoyens américains il y a près de dix ans, suite aux attentats du 11 Septembre et aux guerres entreprises par l’Empire et ses vassaux pour y répondre, je crie aux gouvernants français et aux dirigeants de l’Union européenne:

NOT IN OUR NAME !

PAS EN NOTRE NOM!

Vous n’avez aucun droit, aucun titre, aucun mandat pour prendre ce genre de décisions qui engagent notre avenir, nos vies, la paix. Vos décisions en la matière, comme tant d’autres relatives à d’autres champs d’action, sont illégitimes parce qu’elles ne reposent pas sur la volonté clairement exprimée des peuples souverains européens. NOT IN OUR NAME… Je suis citoyen français et donc, je suis citoyen européen, parce que je vis géographiquement en Europe et que, juridiquement parlant, depuis le traité de Maastricht en 1992 et les traités ultérieurs, tous les citoyens d’un des États membres de l’Union européenne, ont la citoyenneté européenne en plus de celle qui leur échoit naturellement. Certes ce n’est pas une citoyenneté comparable à la citoyenneté « principale ». Elle ne nous impose pas les mêmes devoirs et ne nous reconnaît pas les mêmes droits. Pourtant, nous nous trouvons, malgré-nous, liés de fait par les décisions prises « en notre nom » par les institutions européennes. Ainsi, quand l’Union européenne décide d’autoriser la livraison d’armes aux « rebelles » syriens, elle choisit son camp dans une guerre civile amorcée puis largement contrôlée depuis Washington et Tel-Aviv. Nous, citoyens européens, nous nous retrouvons donc engagés, embrigadés pourrais-je même dire, dans un conflit qui n’est pas le nôtre, dans une guerre atroce qui ne nous concerne en rien. Alors, comme l’ont fait des millions de citoyennes et de citoyens américains il y a près de dix ans, suite aux attentats du 11 Septembre et aux guerres entreprises par l’Empire et ses vassaux pour y répondre, je crie aux gouvernants français et aux dirigeants de l’Union européenne : NOT IN OUR NAME ! PAS EN NOTRE NOM ! Vous n’avez aucun droit, aucun titre, aucun mandat pour prendre ce genre de décisions qui engagent notre avenir, nos vies, la paix. Vos décisions en la matière, comme tant d’autres relatives à d’autres champs d’action, sont illégitimes parce qu’elles ne reposent pas sur la volonté clairement exprimée des peuples souverains européens.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s