De l’avenir du Front de Gauche…encore ! Réplique à un camarade*

* Nathanaël Uhl, blogueur du Cri du peuple

Article qui justifie cette réplique :  « Front de gauche : les enjeux derrière les postures » publié le 23 septembre 2013 et accessible ici : voir http://www.lecridupeuple.org/front-de-gauche-les-enjeux-derriere-les-postures

Nathanaël, ton dernier billet de blog m’inspire les réflexions suivantes…

De la « dramatisation des rapports internes »

Il est dommage que nous ayons dû en arriver là mais la coupe est pleine. Le cas parisien est la goutte qui l’a fait déborder car cela se produit aussi dans bien d’autres villes où le FdG aurait pu et aurait dû partir uni contre le PS. Mais ce n’est pas ce qui se passe. Si tu veux, je te causerai un peu de ma ville…

Alors, oui, c’est peut-être dangereux de rendre public nos divergences mais elles ont été évoquées depuis des mois par JLM sur la place publique. Certes mezza voce mais on avait tous entendu et nous espérions que la situation ne se bloquerait pas du fait de nos principaux alliés. D’autre part, quand un problème politique se pose, il faut l’affronter. Il est inutile de vouloir le taire et espérer qu’il disparaisse. Il ne s’agit pas d’un détail mais de choix fondamentaux à nos yeux. Et si nous pensons différemment les uns et les autres, il faut en parler et il est indispensable de trouver un point d’accord en prenant garde que les choix des uns ne sabotent pas la position de tous.

Il se trouve que le PCF refuse le débat sur ce sujet. Il fuit. Il biaise. Il joue avec le PG. Il se moque de nous. Je sais de quoi je parle…

Alors il faut crever l’abcès avant qu’il ne se transforme en tumeur maligne. Nous pensons, nous, que l’on ne peut aller avec les Socialistes sans être violemment rejetés par le peuple français. Nous pensons porter l’avenir entre nos mains et il est hors de question de se saborder pour laisser quelques-uns sauver des élu-e-s, des mairies ou avoir plus d’élu-e-s au lendemain des élections. Le problème est bien plus grave que de gagner quelques voix de plus dans les conseils. Je ne veux pas refaire l’argumentation que tu n’ignores pas.

Il est hélas un fait que les uns et les autres divergent sur les risques les plus grands et sur les arguments les plus fondamentaux. Il faut donc urgemment en débattre pour tenter de trouver une position acceptable par tous sans attendre Godot comme l’a écrit Daniel Fleury hier sur son blog Anjou rouge et coquelicots.

Quand on vit en colocation pour filer cette métaphore, on se doit de jouer collectif et pas solo. Or c’est ce que fait une partie du PCF en expliquant qu’il vit sa vie comme il le veut sans se soucier des demandes et des attentes des autres partenaires. C’est assez peu élégant et c’est très dommageable à l’œuvre commune.

Alors, la situation étant ce qu’elle est, JLM a eu raison à mes yeux, et je ne suis pas le seul à le penser et à l’écrire, de ruer dans les brancards et de prendre le peuple à témoin. En diplomatie, on agit souvent dans le secret mais il arrive aussi, dans les crises les plus graves, que l’on rende publics les éléments de la dispute et qu’on essaie de trouver des soutiens au-delà de ceux qui s’opposent… C’est ce qu’a fait JLM. Il prend date. Il pousse fortement à un choix. Il engage sa personne et il nous engage. Et aussi longtemps qu’il dira ce que nous pensons, je serai fier d’être au PG. Alors, toi et d’autres, bien qu’au PG, avez une autre vision depuis des mois. Je regrette que ton parti et sa locomotive ne disent pas toujours ce que tu voudrais. Dans cette situation, je serais sans doute mal à l’aise mais ainsi que tu l’as écrit toi-même, il y a quelques semaines, si tu as des raisons de le quitter chaque jour, tu en as aussi d’y revenir et celles-ci priment disais-tu. Tant mieux. Puisses-tu te retrouver au PG. Je suis certain que c’est possible si tu vois les choses disons sous un autre angle. Je vais y revenir.

S’arroger l’incarnation d’un mouvement

Qui donc est coupable de cette faute-là ? Je ne vois personne parler, sans raison, au nom des autres. Si c’est à JLM que tu penses, il est celui qui, de l’avis majoritaire pour ne pas dire plus, exprime le mieux notre pensée. Peut-être que quelques-uns, hélas, peinent à se retrouver ne lui maintenant. Peut-être que ces quelques-uns ne sont pas si peu nombreux que cela. Je l’ignore à vrai dire et je ne suis pas là, de toute façon, pour dire que les minoritaires devraient la fermer parce qu’ils sont minoritaires. Notre conception à nous tous, c’est que la majorité fait la loi après avoir entendu tout le monde et sans jamais, y compris après que la « loi » ait été adoptée, mépriser ni négliger la voix de la ou des minorités. C’est peut-être cela qui nous différencie d’autres partis.

Donc je ne saisis pas bien ce que tu sous-entends ici. Mais, comme je ne suis pas naïf et que je te lis assez souvent, je n’ignore pas que tu as très mal réagi, c’est un euphémisme me semble-t-il, au billet de JLM d’il y a quelques jours. Tu as exprimé l’idée qu’un billet de blog pouvait changer la décision collective adoptée au Congrès. Certains militants bien plus illustres que moi ont répondu à cela et je ne vais donc pas ajouter grand-chose. Juste dire que je ne vois aucune césure entre les écrits de JLM que tu cibles et ce que nous avons adopté au Congrès. C’est tout à fait en phase avec le souci de « pérennisation du Front de gauche » et d’avancer en direction d’une majorité alternative ». Ces deux hautes missions ne sont pas abandonnées bien au contraire. C’est pour y parvenir que nous avons levé le ton…

 …citoyens exclus du FdG faute de pouvoir adhérer directement

Sur ce point, je ne peux que déplorer moi aussi que rien n’ait avancé quant à la possibilité de permettre l’adhésion directe. Je défends cette idée depuis le début. Je dirais même plus puisque je suis tellement unitaire que j’espère la fusion totale. Deux ou trois partis qui se regroupent ponctuellement, c’est assez sain. Presque dix qui s’unissent tout en restant indépendants les uns des autres, ça ne peut qu’être perçu comme une tour de Babel, un capharnaüm, un « machin » incompréhensible pour le peuple non initié. Et même pour certains d’entre nous… Il est peut-être temps de remettre sur la table le projet d’un FdG unifié non ?

Mais qui le souhaitait et qui le refusait jadis ? Je crois que là encore le PCF n’est pas pour rien dans cette histoire avortée…

Clémentine Autain a récemment appelé le PCF et le PG à se dépasser. Je le souhaite. Je suis fier d’être au PG. J’aime ce parti et ses militants. J’admire bien de ses leaders. Mais je souhaite un Front du peuple qui dépasse de beaucoup le PG et je ne serais pas de ceux qui défendront leur chapelle, leurs intérêts particuliers contre notre intérêt général, pas plus sur ces questions d’organisation politique que sur celles des politiques publiques.

Bientôt, la FASE, la GU, la GA, les Alternatifs, R&S, C&A et je ne sais plus qui vont se rapprocher, peut-être fusionner. Pourquoi ne pas fusionner avec eux ?

De la « focalisation de l’expression de ses animateurs sur la question des municipales, dans ce qui apparaît comme un affrontement politicien »

Je suis au regret de te dire que la question est bien plus grave qu’un simple affrontement politicien et ceux qui la perçoivent ainsi n’ont pas compris l’ampleur du sujet. Les Municipales ont une élection et de ce seul fait, elles méritent d’être appréhendées avec considération. Débattre sur ce qu’il faut faire et sur la façon de le faire ne saurait être réduit à un « affrontement politicien ». Comment peux-tu minimiser ainsi et même abîmer des questionnements si légitimes ? Que répondre à cela ? Quels arguments opposer que tu ne saches déjà mais que tu écartes manifestement d’un revers de main ?

« Orchestrer une opposition factice entre les militants communistes et leur direction nationale »… « tentative de s’arroger le leadership de facto du Front de gauche »

Je ne sais pas si comme tu le dis avec aplomb cette opposition est factice. Sans doute as-tu de bonnes raisons pour le dire mais bien des militants en ont d’autres pour soutenir que cette opposition existe bel et bien. La base communiste défend parfois ses responsables au-delà du raisonnable, aujourd’hui comme hier. Mais à la base il peut aussi parfois y avoir une bronca. Les militants de la base ou même des « cadres intermédiaires » peuvent parfois montrer leur désaccord avec certaines positions officielles du parti et exprimer leur désaveu de certaines « tactiques » puisque tu dis toi-même que la stratégie ne fait pas débat entre nous. Sans doute que de telle ville à telle autre, les choses sont différentes, de tel département à tel autre, de telle section à telle autre. Mais la dernière fois que les communistes ont voté, ils l’ont fait dans le sens du FdG. C’est pourquoi je ne suis pas inquiet. Mais pour qu’ils puissent exprimer un choix, encore faut-il qu’on le leur propose et qu’ils aient entendu la possibilité de ce choix. Ignorant si certains cadres locaux du parti proposeront ce choix, je pense qu’il est assez bienvenu que celui qui fut notre candidat commun rappelle ce choix puisque nous constatons certaines tendances qui s’en éloignent. Et c’est comme ancien candidat à l’élection présidentielle qu’il il a parlé me semble-t-il. Pas au titre de co-président du PG ou de je ne sais quelle ambition que tu lui prêtes de prendre le leadership du FdG. Sauf à considérer comme certains communistes qu’il devrait désormais dégager de la politique et laisser la place à d’autres. Après avoir largement contribué à ranimer les uns et à faire progresser les autres, il ne me semble pas judicieux qu’il nous quitte. Donc il n’est pas approprié à mes yeux de le suspecter de vouloir prendre le leadership car, de fait, il incarne déjà ce leadership, avec d’autres.

« Qui connaît intimement le Parti Communiste sait combien ses membres sont, comme ceux de tout parti, en capacité de se rassembler autour de leurs dirigeants quand ils les sentent attaqués par d’autres, fussent-ils leurs alliés et camarades de combat quotidien. »

Je ne suis pas de ceux qui, c’est peut-être ton cas, peuvent prétendre « connaître intimement » le PCF. Donc je ne prétendrai pas à une vérité, seulement à un propos humble et relatif. Mais si ce que tu dis là est vrai, alors c’est pathétique et je ne me sentirais pas lié aux communistes qui en seraient. Certes soutenir ses chefs quand ils sont attaqués par un ennemi, un vrai, c’est une obligation militante, un devoir moral, une nécessité impérieuse. Nous l’avons fait nous-mêmes maintes fois. Mais est-il vraiment question de cela ici? Nous ne sommes pas les ennemis du PCF. Comme tu le relèves toi-même, nous sommes « alliés et camarades ». Donc nous pouvons nous dire des choses sans que la simple expression d’un désaccord conduise les « critiqués » à aller se mettre en rangs serrés derrière le chef. Je croyais d’ailleurs que le PCF n’avait pas de chef ou de « dirigeant » pour reprendre le terme que tu as employé, mais ses secrétaires et des porte-paroles. Ce n’est pas à moi de faire remarquer qu’il ne s’agit pas de jouer sur les mots. Cet aspect est assez important aux yeux des militants de Gauche non ?

En outre, lorsque nous sommes « alliés et camarades de combat quotidien » comme tu y fais allusion toi-même, il ne saurait être question de ce réflexe pavlovien et communautariste. Surtout quand il s’agit de mettre en garde dans l’intérêt de tous et pas dans celui de quelques-uns. Nous ne défendons pas JLM ou le PG mais le FdG tout entier et le Front du peuple en construction. Alors puissent les Communistes être bien plus malins et davantage attachés à l’intérêt général que tu ne le laisses supposer dans cet extrait. On défend ses « dirigeants » quand ils portent notre parole mais rien ne nous empêche de les désavouer quand ils se trompent et ce sera d’autant plus facile aux Communistes de le faire si de vrais alliés et camarades défendent précisément la position que  les responsables du PCF auraient dû faire leur.

Allez, au plaisir de te lire et d’échanger de nouveau avec toi camarade Nat’

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s