Réaction à un extrait d’une déclaration de Jacob ZUMA, Président de l’Afrique du Sud à propos du Sommet France Afrique

DÉCLARATION DU PRESIDENT JACOB ZUMA A PROPOS DU SOMMET FRANCE AFRIQUE :

« Je ne trouve pas l’intérêt d’aller à un sommet France-Afrique, alors que la France n’encourage pas la démocratie que veut les peuples de ses colonies. En effet la France renforce et consolide que ses intérêts dans ses colonies; dès qu’on veut la rappeler à l’ordre, elle n’hésite pas de déstabiliser les nationalistes qui trouvent gênant qu’après le soit disant indépendance, que les richesses du colonisé continu de nourrir l’économie du colonisateur. Nous voulons une Afrique forte et qui doit avoir un leadership encourageant; et non une Afrique que la France initie dans un processus de continuer à renforcer le pillage des ressources d’Afrique. »

* * * * *

Ma réaction:

Monsieur le Président de l’Afrique du Sud, soyez convaincu que le peuple français ne se retrouve pas dans son actuel Président de la République. François HOLLANDE ne parle plus en notre nom. Il nous a menti, il nous a trompés, et s’il conserve donc, hélas, la légitimité constitutionnelle et légale, au titre des actuelles institutions politiques et juridiques de la Ve République, ce régime détestable, fait d’abus de pouvoir permanents, qui est une caricature de démocratie, en revanche il n’a plus la légitimité démocratique de nous représenter.

Monsieur le Président de l’Afrique du Sud, nous sommes sans doute des millions, et peut-être même une majorité du peuple français, à penser la même chose que vous. Nous sommes partisans d’un nouvel universalisme, d’un nouvel internationalisme. L’Histoire de France est faite de grandes gloires mais aussi de terribles hontes.

Aujourd’hui, nous, peuple de France, nous souhaitons, sans doute majoritairement, que notre politique étrangère préfère la diplomatie à l’engagement de forces militaires. Nous désavouons les interventions armées en Afrique et ailleurs quand celles-ci servent des intérêts privés qui n’ont rien à voir ni avec l’intérêt général du peuple français, ni avec l’intérêt général humain.

Nous exigeons, sans doute très majoritairement, la sortie de la France de l’OTAN, bras armé de l’Empire maléfique des États-Unis.

Nous défendons une refondation de l’Union européenne qui, non seulement violente les nations et peuples de l’Europe et les amène peu à peu à se haïr comme ce fut le cas dans les sombres années Trente, mais en outre elle épuise l’Afrique par des accords scélérats que les pays de votre continent se trouvent, contraints et forcés, d’avaliser. Ce qui ensuite engendre une immigration que nous prétendons insupportable et que nos édiles refusent et contre laquelle ils mettent en œuvre des décisions toujours plus odieuses au regard des droits de l’Homme. Sur ce point, comme sur bien d’autres, l’actuel gouvernement français, avec Manuel Valls ministre de l’Intérieur, se rend aussi coupable aux yeux du peuples et de l’Histoire que le furent ses prédécesseurs qui avaient confié de lourdes responsabilités à des hommes indignes tels que Charles PASQUA, Nicolas SARKOZY ou Claude GUÉANT.

Nous préconisons de nouvelles alliances avec les pays, les nations, les peuples dits « émergents », d’Afrique, d’Amérique et d’Asie. La France, par essence, devrait être parmi les puissances qui, au côté de nouveaux et puissants alliés alternatifs comme le Brésil pour l’Amérique Latine, l’Inde pour l’Asie ou l’Afrique du Sud pour l’Afrique, pour ne citer que les plus puissants de ces nouveaux alliés potentiels mais il y en a bien d’autres que nous inviterons à nous rejoindre, imposeraient aux actuelles grandes puissances de ce monde, et en premier lieu à le première, une alternative de paix et de prospérité partagée par tous.

Monsieur le Président de l’Afrique du Sud, nous, au sein du Parti de Gauche co-présidé par Jean-Luc Mélenchon et Martine Billard, nous au sein du Front de Gauche, organisation politique non institutionnalisée à ce jour qui réunit le Parti de Gauche, le Parti Communiste français, la Gauche Anticapitaliste, la Gauche Unitaire, les Alternatifs, la Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique, Convergences et Alternative, République et Socialisme et le Parti Communiste Ouvrier Indépendant, nous sommes des combattants résolus à imposer ce nouvel ordre international, reposant sur une Organisation des Nations-Unies elle aussi refondée sur les bases de la démocratie mondiale. Et cet ordre international que nous appelons de nos vœux reposerait sur des principes aussi absolus que la paix, la diplomatie, la justice, la loyauté des relations internationales, la sanction des comportements belliqueux et dominateurs…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s