Vers une nouvelle majorité « de gauche » après les élections Européennes? Foutaises…

Je ne suis pas d’accord pour qu’on supplie sans cesse ces salopards de venir nous aider. Quand bien même, chose en tous points exceptionnelle, ils se décideraient à couper les ponts avec le Parti de la Soumission, je ne les aimerais pas et ne leur ferais aucune confiance. On voit avec quelle difficulté ils ont à oser assumer leurs positionnements, combien de légères menaces les font rester à la niche et je désapprouve toutes celles et tous ceux qui, fussent-elles ou fussent-ils, leaders de mon parti, espèrent encore une nouvelle majorité avec ces engins-là ! Ils ne sont pas fiables et ne nous seraient pas davantage loyaux qu’ils le sont aujourd’hui. Je ne crois pas et je ne souhaite pas que la « nouvelle majorité » à laquelle JLM ne cesse d’appeler soit issue d’un basculement des actuels députés PS. Ces gens-là se sont corrompus et pour moi (je suis loin d’être seul à penser ainsi), on ne peut rien faire de bon avec eux. Nous nous détruirions si nous nous allions à eux. Faire une nouvelle politique demain avec ceux qui ont voté la régression de ces dernières années? Qui peut croire à de telles sornettes? Une nouvelle majorité ne peut résulter que d’une nouvelle élection au terme de laquelle le peuple nous appellerait NOUS à gouverner ce pays. Mais nous n’y sommes pas.

Et cela est largement dû au fait que nous louvoyons sans cesse. Et qu’après nous être divisés aux Municipales, nous jouons une très mauvaise pièce de théâtre de boulevard, du sous « Embrassons-nous Folleville ». Et ce genre de compromission-là ne passe pas dans le peuple et ne passe pas chez bien des militant-e-s. Je pense d’ailleurs que beaucoup de militant-e-s FdG vont voter pour les listes NPA là où ils-elles auront la possibilité de le faire. Car beaucoup de militant-e-s du FdG, ne voteront jamais plus pour des listes où des PC sont présents, surtout quand les PC en question sont des gens qui ont été élu-e-s avec le PS lors des dernières Municipales. Trop c’est trop !

Pour mon cas personnel, je suis du PG depuis plus de 4 ans et j’ai toujours pris ma part dans les campagnes pour le PG et pour le FdG. Myriam Martin est notre tête de liste en région Ouest et je m’en suis réjoui. Elle seule me donne envie de faire campagne mais j’ai vu les jours et les semaines passer sans que rien ne se passe. La campagne est inexistante pour ce que je peux en voir. Aucune sollicitation d’aucune sorte de la part de mon parti ou des autres… On est pourtant à J moins 24 ! Je pense en comprendre les raisons et je suis très pessimiste sur le résultat final. En outre, sur la liste FdG région Ouest, il y a un lascar de la GU alors que la GU vient de quitter le FdG très officiellement et que ce GU-là est dans la ligne de Christian Piquet. Il n’avait donc rien à faire sur cette liste. Bref je suis écoeuré par les combinaisons de politique politicienne à la petite semaine. Je suis écoeuré de voir que nous, au PG, n’avons pas dit ce qu’il fallait dire ni fait ce que je juge, avec d’autres, qu’il fallait faire. Ma patience et mon endurance s’amenuisent chaque jour un peu plus.

Je regrette amèrement l’absence d’accord avec le NPA. Même si le NPA s’y est pris trop tard, nous aurions dû faire un geste positif et nous ne l’avons pas fait. Je suis de ceux qui auraient préféré un accord PG-Ensemble-NPA plutôt qu’un accord avec le PC qui a saboté le FdG et qui espère encore gagner des places grâce à lui. Ma position est que si au lendemain des élections européennes, les choses ne sont pas très vite clarifiées, je ne participerai plus à ce combat politique.

Je reste pour l’instant au PG parce que JLM est le meilleur leader à mes yeux, ce qui ne m’empêche pas de dire mon désaccord quand je ne le rejoins pas sur certains sujets (voir plus haut) mais il est de très loin le meilleur de tous et a, en lui, quelque chose de JAURES et de DE GAULLE réunis. Heureusement, au-delà de la personne de JLM, il y a d’autres éléments qui me font être fier d’être membre du PG mais de plus en plus de facteurs me font m’interroger en même temps.

Je ne supporte plus que le FdG soit ce cartel où chacun fait ce qu’il veut dans son coin sans se soucier des autres. Je ne tolère plus que le FdG soit manœuvré par les appareils des partis et que les militants de base ne soient que des petits soldats dont on a besoin mais qui n’ont aucun mot à dire dans les choix qui sont faits. Je ne tolère pas qu’on accepte de baisser la tête devant les trahisons des uns, les lâchetés des autres et que nous n’ayons aucune considération sérieuse pour la désespérance qui gagne jusque parmi les militant-e-s.

Et si l’on cause du projet politique porté par le FdG pour ces Européennes, il n’est pas loin d’être indigeste, confus, pour ne pas dire abscons et insuffisant. Tout ça fait que l’ambiance est mauvaise. Je reconnais que je vois les choses avec un grand pessimisme mais je ne l’ai pas toujours été. Sauf que je ne vois pas de véritable action de choc. Nous gueulons un peu, nous manifestons, nous pleurons, nous supplions mais nous prenons les coups les uns après les autres, ceux de nos ennemis comme de nos adversaires, voire de nos amis et nous ne les rendons pas. Plus grave, nous ne réglons pas les problèmes qui se posent alors le mal grossit et comme une tumeur, elle se répand. J’arrête là mais mon humeur est noire…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s