Paroles d’Alexis Tsipras lors du casting* du 15 mai 2014 pour la présidence de la prochaine Commission européenne

* on ne peut pas sérieusement parler de débat…

*****

« Je suis grec ce pays qui a servi de laboratoire à l’austérité. »

« Nous avons besoin de relancer la démocratie et les vraies valeurs de l’Europe. »

« Si nous poursuivons les politiques catastrophiques de l’austérité nous n’arriverons pas à faire baisser le chômage » (…) « Pour relancer l’emploi, il faut soutenir les peuples et non les banques. La consommation est la clé. »

« La Grèce est un bon exemple : austérité = chômage. »

« Nous devons trouver une solution analogue pour la dette en l’effaçant afin d’éviter la nouvelle récession. » (…) « Il faut favoriser la cohésion sociale et la solidarité en Europe. »

« La nouvelle logique c’est de toucher les comptes d’épargne : c’est catastrophique pour les européens. »

« Vous ne pouvez pas dire que l’austérité a été une réussite : c’est un échec total tous les européens le savent. » (…) « La montée des ennemis de l’Europe est due aux pays qui ont créé l’austérité. »

« Nous devons changer l’Europe et de politique en allant de l’avant. » (…) « L’objectif aujourd’hui est de refonder une autre Europe pas celle des banques, celle des peuples. »

« L’Europe fait encore des expériences avec la guerre froide avec l’Ukraine. » (…) « Il ne faut pas accepter la montée des néo-nazis dans le gouvernement ukrainien. » (…) « On nous parle de l’Europe et de la Russie et les ukrainiens dans tout ça ? C’est eux qui doivent pouvoir décider. »

« Nous respectons le droit à l’autodétermination des peuples. » (…) « Nous devons respecter le droit des peuples et le droit international. »

« Il est étrange de parler d’immigration quand l’union européenne est en guerre dans des pays créant l’immigration. » (…) « La mer Méditerranée s’est transformée en un cimetière marin. »

« L’Europe c’est la solidarité, ce n’est pas le rejet des migrants qui sont des hommes comme vous et moi. »

« Chaque citoyen qui vit dans un pays membre de l’union européenne doit respecter la constitution du pays en terme de religion. »

« Le conservatisme créé des conflits entre les religions. » (…) « Ce conservatisme va jusqu’à mettre en cause un droit fondamental pour les femmes espagnoles : l’avortement. »

« Le plus gros déficit en Europe aujourd’hui c’est le déficit démocratique. » (…) « Ce ne sont pas les peuples qui gouvernement en Europe, ce sont les technocrates. »

« Les citoyens européens ne vont pas voter car ils ne se sentent pas assez représentés par le Parlement. »

« Il faut y avoir une législation efficace contre la corruption » (…) « Il faut une législation sévère contre les paradis fiscaux qui est une sorte de corruption. »

« La question de la lutte contre les paradis fiscaux est une question de volonté ce que n’ont pas le PPE et le SPD »

« Si on a des choix politiques catastrophiques pour l’Europe c’est à cause de partis qui ont peur de la démocratie. »

« Nous voulons une Europe avec davantage de démocratie sinon le rêve de l’Europe va se détruire. » (…) « Nous voulons une Europe qui appartienne à ses peuples. C’est le parlement qui doit être l’organe important. »

« Nous allons essayer de retirer la Troïka et la chasser. »

« Les mots importants que nous voulons remettre au cœur de l’Europe sont la solidarité et la démocratie. » Extrait des propos et les interventions d’Alexis Tsipras pendant le débat entre les candidats à la présidence de Commission Européenne : « Je suis grec ce pays qui a servi de laboratoire à l’austérité. » « Nous avons besoin de relancer la d…émocratie et les vraies valeurs de l’Europe. » « Si nous poursuivons les politiques catastrophiques de l’austérité nous n’arriverons pas à faire baisser le chômage » (…) « Pour relancer l’emploi, il faut soutenir les peuples et non les banques. La consommation est la clé. » « La Grèce est un bon exemple : austérité = chômage. » « Nous devons trouver une solution analogue pour la dette en l’effaçant afin d’éviter la nouvelle récession. » (…) « Il faut favoriser la cohésion sociale et la solidarité en Europe. » « La nouvelle logique c’est de toucher les comptes d’épargne : c’est catastrophique pour les européens. » « Vous ne pouvez pas dire que l’austérité a été une réussite : c’est un échec total tous les européens le savent. » (…) « La montée des ennemis de l’Europe est due aux pays qui ont créé l’austérité. » « Nous devons changer l’Europe et de politique en allant de l’avant. » (…) « L’objectif aujourd’hui est de refonder une autre Europe pas celle des banques, celle des peuples. » « L’Europe fait encore des expériences avec la guerre froide avec l’Ukraine. » (…) « Il ne faut pas accepter la montée des néo-nazis dans le gouvernement ukrainien. » (…) « On nous parle de l’Europe et de la Russie et les ukrainiens dans tout ça ? C’est eux qui doivent pouvoir décider. » « Nous respectons le droit à l’autodétermination des peuples. » (…) « Nous devons respecter le droit des peuples et le droit international. » « Il est étrange de parler d’immigration quand l’union européenne est en guerre dans des pays créant l’immigration. » (…) « La mer Méditerranée s’est transformée en un cimetière marin. » « L’Europe c’est la solidarité, ce n’est pas le rejet des migrants qui sont des hommes comme vous et moi. » « Chaque citoyen qui vit dans un pays membre de l’union européenne doit respecter la constitution du pays en terme de religion. » « Le conservatisme créé des conflits entre les religions. » (…) « Ce conservatisme va jusqu’à mettre en cause un droit fondamental pour les femmes espagnoles : l’avortement. » « Le plus gros déficit en Europe aujourd’hui c’est le déficit démocratique. » (…) « Ce ne sont pas les peuples qui gouvernement en Europe, ce sont les technocrates. » « Les citoyens européens ne vont pas voter car ils ne se sentent pas assez représentés par le Parlement. » « Il faut y avoir une législation efficace contre la corruption » (…) « Il faut une législation sévère contre les paradis fiscaux qui est une sorte de corruption. » « La question de la lutte contre les paradis fiscaux est une question de volonté ce que n’ont pas le PPE et le SPD » « Si on a des choix politiques catastrophiques pour l’Europe c’est à cause de partis qui ont peur de la démocratie. » « Nous voulons une Europe avec davantage de démocratie sinon le rêve de l’Europe va se détruire. » (…) « Nous voulons une Europe qui appartienne à ses peuples. C’est le parlement qui doit être l’organe important. » « Nous allons essayer de retirer la Troïka et la chasser. » « Les mots importants que nous voulons remettre au cœur de l’Europe sont la solidarité et la démocratie. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s