François de Rugy (député EELV de Loire-Atlantique) : «Mélenchon ressort le même prêchi-prêcha»

De Rugy (EE-LV) : «Mélenchon ressort le même prêchi-prêcha»

Matthieu ECOIFFIER 13 juin 2014 à 18:04 – Libération
INTERVIEW

François de Rugy, député Europe-Ecologie les Verts de Loire-Atlantique et coprésident du groupe EE-LV à l’Assemblée nationale, regrette le sectarisme de Jean-Luc Mélenchon, qui a accepté la demande de rencontre d’Emmanuelle Cosse, la présidente d’EE-LV, à la condition de ne pas traiter avec les centristes.

Comment analysez-vous la réponse de Jean-Luc Mélenchon à la lettre d’Emmanuelle Cosse proposant des échanges entre toutes les forces qui ont appelé à voter Hollande en 2012 ?

C’est bien triste. Tout change, on dit que les résultats des européennes sont très graves pour la gauche et les écologistes, mais rien ne change. Le score du Front de gauche c’est un échec personnel de Jean-Luc Mélenchon, un rejet de sa virulence sur le fond comme sur la forme. Or, il nous ressort le même prêchi-prêcha: il faudrait diviser la gauche en deux pour faire en sorte que l’un des morceaux, celui de la gauche qui dit rejeter l’austérité et la politique de l’offre, devienne plus gros que l’autre. C’est dommage. Si chacun reste dans son couloir et continue à débiter le même discours, nous ne risquons pas de progresser et de répondre aux attentes des Français. S’ils avaient adhéré en masse aux idées du Front de gauche, cela se serait traduit dans les urnes. Mais ils n’ont fait que 6%. De la même façon, si le programme d’Europe-Ecologie-les Verts avait suffi à les convaincre nous aurions totalisé plus de 9% Si nous avons envoyé cette lettre, c’est que nous ne pensons pas avoir la solution à nous tous seuls.

Jean-Luc Mélenchon est d’accord pour une rencontre bilatérale avec vous, voire à des alliances pour les élections départementales et régionales de 2015…

Mais avant de parler alliance électorale ou périmètre, l’urgence est de se remettre en cause et d’ouvrir un espace de dialogue. Et ce, dans les six mois qui viennent. Si l’on pouvait déjà confronter nos analyses ce serait un premier pas. Evidemment que cela inclut le PS

Pourquoi avoir invité le Modem qui, en s’alliant à l’UDI, est revenu dans le giron de la droite ?

En 2012, François Bayrou a indiqué qu’il allait voter à titre personnel pour François Hollande alors qu’en 2007, il n’avait donné aucune consigne. Certes il s’est depuis allié à l’UDI, mais il serait intéressant de confronter son point de vue aux nôtres.

Etes-vous surpris de la réaction de Jean-Luc Mélenchon ?

Non. Le sectarisme n’est pas près de quitter Mélenchon. Il n’en a pas l’exclusivité puisqu’il touche tous les partis, y compris Europe-Ecologie-les Verts. Mais les Français sont exaspérés par ces postures politiciennes qui nous condamnent à l’impuissance. Beaucoup se disent : pourquoi voter pour des partis qui reconnaissent eux-mêmes qu’ils n’y arriveront pas ? Ou qui pensent que rien ne peut être tenté tant que les anticapitalistes ne font pas plus de 50%… Le problème c’est que c’est précisément ce genre d’attitude qui nourrit le vote FN.

Recueilli par Matthieu Ecoiffier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s