Une ode à la France en forme de supplique – Par Linda Lindouche

France, moi qui suis née avec fierté dans ta maison, sache que je ne veux jamais avoir à m’en excuser. C’est dans tes bras que tu m’as bercée en me chantant la mélodie de la Liberté. C’est dans la chaleur de ta maison que tu m’as appris l’amour inconditionnel de mon prochain. Enfin, c’est à la lueur de ton savoir que tu m’as appris pourquoi tu faisais briller, avec tant de fierté, cette magnifique devise à l’entrée de ta maison : Liberté-Égalité-Fraternité.

Ces 3 mots qui brillent aujourd´hui dans mon cœur et qui me font dire sans rougir :

Suis-je censée laisser ternir, par des hommes politiques froids et pathétiques, notre belle devise héritée du siècle des Lumières ?
Suis-je censée ignorer cette promesse électorale de notre cher Président élu : « Je promets de me battre pour la reconnaissance INTERNATIONALE d’un État Palestinien » ? 

Suis-je censée ignorer l’Histoire, la Justice et l’Équité alors même que c’est TOI qui me les a enseignées ?

Suis-je censée ignorer l’Histoire, la Justice et l’Equité lorsqu’à mon tour JE les ai enseignées en même temps que notre bel alphabet français ?

Suis-je censée ne pas utiliser cet esprit critique que tu m’as pourtant appris à aiguiser et à utiliser avec fierté ?

Et tu voudrais me faire croire, malgré l’évidence malheureusement flagrante, que cette boucherie à ciel ouvert s’appelle de la légitime défense ?

Je crie NON ! C’est un génocide, un crime de guerre, une épuration ethnique !!!

Alors pourquoi me traites-tu si facilement de raciste, d’antisémite ?
Pro-palestinien ne veut pas dire anti-Israélien. Raccourci facile pour ne pas voir ni entendre cette clameur, toutes communautés confondues, qui gronde sous tes pieds. Juifs, Musulmans, Chrétiens, Bouddhistes, athées des pays du monde entier, tous aspirent à la Paix. Nous caressons juste l’espoir que le sang des innocents cesse de couler et l’espoir de voir naître enfin deux États officiels, cousins et voisins.

Mais où sont donc passés tes amis intellectuels, humanistes, artistes, scientifiques, qui sont d’habitude si prompts à défendre les opprimés ?

Mais là, ce qui me donne davantage la nausée c’est que NOS dirigeants la cautionnent et même, pire, la justifient et l’excusent en ton nom, ma Belle et Douce France.

Stop ! Je ne reconnais pas là ta voix France.

France, si le silence est d’or, ton silence est dur… très dur…

Je t’en conjure France, éteins ta télé et rallume cette lumière bienveillante que tu avais dans les yeux et le cœur avant qu’il ne soit trop tard.

Je t’en supplie France, dès que tu te réveilles, reviens de Hollande… Le plus vite possible…

Tu as une nouvelle voix à faire entendre et de nombreuses lettres de noblesse à redorer à l’entrée de ta maison.

France, je t’aime et tu me manques…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s