En hommage à Bruno Leprince, notre camarade du PG

Vous pouvez verser des larmes parce qu’il s’en est allé,
Ou vous pouvez sourire parce qu’il a vécu.

Vous pouvez fermer vos yeux et prier qu’il revienne,
Ou vous pouvez ouvrir vos yeux et voir tout ce qu’il nous a laissé.

Votre cœur peut être vide parce que vous ne pouvez le voir,
Ou il peut être plein de l’amour que vous avez partagé.

Vous pouvez tourner le dos à demain et vivre hier,
Où vous pouvez être heureux demain parce qu’il y a eu hier.

Vous pouvez vous souvenir de lui et ne penser qu’à son départ,
Ou vous pouvez chérir sa mémoire et la laisser vivre.

Vous pouvez pleurer et vous fermer, ignorer et tourner le dos,
Ou vous pouvez faire ce qu’il aurait voulu :

Sourire, ouvrir les yeux, aimer et continuer…

Poème d’Eileen Cicole

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s