Ma réaction coup de gueule à l’appel destiné à rallumer l’étincelle du Front de Gauche…

FdG cassé
Je crois que le succès du soutien citoyen et populaire à Jean-Luc Mélenchon, qui ne se dément pas, qui grossit chaque jour, lentement mais sûrement (plus de 70 000 soutiens exprimés en 20 jours, environ 3500 signatures nouvelles tous les jours) a déclenché une panique générale dans les états-majors des partis de feu le Front de Gauche, PCF en tête, mais pas que… Je suis convaincu qu’il y a bien aussi des cadres du PG et d’Ensemble à la manœuvre…
*
Les partis perçoivent en effet que leur temps est fini et que la force citoyenne et populaire en construction qui soutient Jean-Luc Mélenchon n’a pas besoin d’eux. Pire ! Ils pressentent que nous les jugeons, eux les partis, comme des forces désormais hostiles et donc nuisibles aux changements radicaux auxquels nous aspirons. Il faut dire que nous ne nous en cachons pas. Nous ne dissimulons rien de nos intentions tandis qu’eux ne savent user que de duperies, de contrainte et de manipulations en tout genre.

*
Y’a basta !

*
Cet appel pour ressusciter un cadavre qui porte bien plus d’échecs que de réussites est une énorme manipulation et du foutage de gueule dans les grandes largeurs ! Le succès du Front de Gauche ce fut d’avoir réussi un temps (avant la présidentielle de 2012) à construire un mouvement crédible mais ce mouvement a été tué par la suite par qui on sait et avec le silence des autres…

*
Le seul succès connu par les combattants du Front de Gauche, ce fut le premier tour de l’élection présidentielle de 2012 et cela, ce n’est pas le Front de Gauche qui l’a obtenu mais la personne de Jean-Luc Mélenchon, pour ce qu’il était, pour ce qu’il disait, pour ce qu’il incarnait, pour les idées qu’il défendait et pour l’avenir qu’il proposait de rendre possible. Dès que le Front de Gauche fut lui-même à la manoeuvre, donc dès les élections législatives de juin 2012, on s’est vautré ! Faut-il le rappeler ? Faut-il rappeler les raisons qui ont conduit à cette contre-performance où l’on obtint deux fois moins de suffrages que lors du 1er tour, deux mois plus tôt à peine ?

*
Puis, on s’est vautré une deuxième fois aux Municipales de mars 2014. Faut-il le rappeler ? Faut-il rappeler les raisons qui ont conduit à cette décrépitude ? Faut-il rappeler les choix de certains ?

*
Puis on s’est vautré une troisième fois aux Européennes de mai 2014. Faut-il le rappeler ? Faut-il rappeler la nullité de notre projet qui donnait envie de fuir à la seule lecture de son titre ? Faut-il rappeler pourquoi nous fumes alors incapables de parler clair ?

*

Puis on s’est vautré une quatrième fois aux Départementales de mars 2015 pour les mêmes raisons, à cause des mêmes coupables qui délégitimaient le Front de Gauche et contribuaient à le saborder.

*

Puis on s’est vautré une cinquième fois aux Régionales, là encore pour les mêmes raisons et avec, cette fois, des coupables qu’on m’imaginait pas trouver là où ils étaient !

*

Et doit-on rappeler les résultats calamiteux des élections partielles depuis trois ans ? De véritables désastres électoraux. Et puis, le Front de Gauche, c’est aussi ce qui rassemble les députés à l’Assemblée Nationale dont on sait qu’ils ont voté des textes qu’il n’aurait jamais fallu voter. Le Front de Gauche, c’est donc comme un revolver dont le canon serait dirigé vers nous….

*

Passer de l’enfance à l’âge adulte, c’est accepter que certaines choses ne reviendront plus. Agir en personne sensée, c’est comprendre la réalité telle qu’elle est et ne pas s’enfermer dans un monde virtuel en se fabriquant sa propre réalité.

*

S’enferrer à vouloir faire renaître de ses cendres le Front de Gauche est une preuve d’immaturité totale et ce n’est pas avec des immatures de cette espèce que l’on pourra gouverner la France lorsqu’il s’agira de s’opposer aux puissances capitalistes et impérialistes que nous connaissons… S’enferrer à vouloir agir avec cette étiquette partisane qu’est le Front de Gauche, c’est, à coup sûr, échouer in fine car avec elle on rejette d’office non seulement tous ceux qui bien qu’étant de gauche ont la nausée face à ce que le Front de Gauche est devenu par la faute de qui on sait, mais aussi et surtout tous ceux qui ne se reconnaissent pas en lui. Ce n’est pas avec une nouvelle mouture de ce Front de Gauche que l’on amènera à nous les dizaines de millions d’abstentionnistes dont nous avons pourtant besoin pour l’emporter, pour rassembler le peuple, pour constituer une force citoyenne et populaire irrépressible.

*

Quand entendrez-vous que ceux contre qui nous nous battons ne craignent nullement la Gauche ? Le texte même de cet appel, dans sa forme, dans son vocabulaire, est celui d’apparatchiks de partis que le peuple conchie.

*

Il y a pourtant déjà des naïfs et des couillons qui se font prendre, qui croient à la bonne foi des appelants, qui présupposent qu’ils ont de belles et nobles intentions, qui ne voient rien de ce que cet appel représente en réalité. Bien sûr que les volontés réelles ne sont pas dites alors faîtes fonctionner votre intelligence… Il y a bientôt un congrès du PCF et la guerre est ouverte entre les fractions de ce parti… Cet appel s’inscrit directement dan cette logique de congrès et fait suite à diverses interventions lues ici ou là…

*

C’est donc encore une œuvre partisane qui ne peut qu’enfermer ceux qui s’y rallieront au moment où ce qu’il faut faire, c’est rassembler le peuple tout entier pour gagner la présidentielle, puis les Législatives à suivre, en vue de gouverner. Il ne s’agit pas de témoigner pour la Gauche mais d’offrir une alternative radicale au peuple tout entier et pour cela il faut aller chercher les millions de citoyen-ne-s qui conchient la Gauche… Sans nous renier, avec nos propres idées, mais sans nous situer dans un camp traditionnel. Car si on se présente libres de toute attache, nous pourrons, même avec nos idées, rallier une majorité car nos idées sont celles qui défendent le mieux l’intérêt général du peuple. Mais si, une nouvelle fois, nous nous enfermons à gauche et dans une partie de la Gauche, nous prendrons une sixième raclée et cette fois nous en mourrons définitivement !

*

C’est ce que vous souhaitez ? Alors, allez-y ! Signez cet appel et continuez à défendre le Front de Gauche.Si vous souhaitez un autre avenir que celui de l’échec assuré, soutenez Jean-Luc Mélenchon et la force citoyenne et populaire qui est en train de se constituer autour de lui.

Publicités

6 réflexions sur “ Ma réaction coup de gueule à l’appel destiné à rallumer l’étincelle du Front de Gauche… ”

  1. J’ai reçu cette « pétition ». Je l’ai lue. Je l’ai trouvée « étrange ». Étrange au travers de ses mots qui laissent entendre (ou sous entendre) que le Front de gauche se meurt car un individu le fait mourir; que faire rejaillir l’étincelle tient à la volonté des signataires de remobiliser les forces vives du Front de gauche.

    Puis, « à nouveau », en « tape à l’œil », les signataires qui devraient attirer par leur « notoriété » ou par leur « statut professionnel » les « lisant » qui, c’est bien connu dans cette société du paraître social, seraient impressionnés par un tel étalage d’édiles, et « tetes baissées » se précipiteraient vers leur clic de signature.

    Je précise le « à nouveau » car les 40 « opposants » aux gouvernants PS (pas au PS en tant que parti « alternant »), pour leur primaire, se mettent en avant de la même manière… »je sais, je suis connu, ou ma fonction professionnelle fait que je suis omniscient ou presque »…alors signez braves gens..nous pensons pour vous…un privilège…

    Eh bien non ça ne se passe pas comme ça. Cet appel au secours ressemble, hélas, à une tentative de bloquer un élan démocratique hors de ce Front qui s’est effiloché, non par la volonté de celles et ceux qui y adhéraient ou qui votaient pour lui, mais par cette hystérie de la stratégie qui habite certains dirigeants de partis inclus dans ce cartel.

    Étrange que l’on puisse demander un rebond du Front de gauche (qui existe toujours par ailleurs) en omettant grossièrement que lorsqu’il fallait rester « uni » lors d’élections récentes, ce fut la débandade pour rejoindre le « gagne pain » PS.

    Mais un « cartel de partis » pouvaient ils avoir un autre avenir que celui qui conduit à l’éclatement quand lors de moments cruciaux les dirigeants de quelques uns de ces partis trahissaient (c’est le mot) une volonté d’ensemble de ce qu’on l’on appelle « la base » de ce front.

    Alors logique que « la base » du front aspira à une vertu. Celle de la fidélité quel qu’en soit le résultat.

    Étrange que les offensives « verbales » contre la politique antisociale, capitaliste, et foncièrement détestable pour une majorité de gens, qu’émettent certains dirigeants de partis dans le front de gauche, se soient soldées par des ralliements qui ne disent pas leur nom à ceux là mêmes qui mènent cette politique (se présenter à des élections hors front de gauche en utilisant le sigle, et qui plus est appeler à un vote utile en faveur des fauteurs de troubles…un comble…).

    Dans un « cartel de partis » ce qu’il faut sauver c’est « l’éthique politique ». Cela fait tellement défaut au détour des égos et des postulats (non dits) individuels.

    Étrange que ces mêmes appellent à la « vertu » via leur pétition.

    Cela dit, en dehors d’un parti rien n’est simple dans la sphère capitaliste. Ne serait-ce que pour des élections présidentielles le système se rappelle au bon souvenir des « pauvres » afin qu’ils se mettent bien en tête que ce type d’élection est réservé aux « riches »…ou aux partis bénéficiant de la mansuétude systémique (en clair un parti « idiot utile »).

    Hélas je crains que cette réalité, des dirigeants de partis (le PCF par exemple) l’ont trop bien compris et usent de stratégies qui pour moi, ex adhérent de ce parti, font mal au cœur (eh oui le cœur car quoi qu’en dise la doxa capitaliste ou bourgeoise, et leurs sempiternels anticommunistes (primaires) ou les éternels ressasseurs du stalinisme, le PCF était porteur de valeurs qui aujourd’hui font bien défaut à la classe populaire majoritaire). Difficile donc de leur faire confiance.

    Bon, un congrès prochain fera peut être le tri ou conduira à une toute autre dimension morale des dirigeants « renouvelés » ou au travers d’une résolution majoritaire des militants qui restent l’âme de cet idéal.

    Donc cette pétition, vous l’aurez compris, je ne l’ai pas validée par mon clic. Bien trop ÉTRANGE…

  2. Utiliser ce site, consacré à la 6e République basée sur le rôle central de l’intervention citoyenne, pour vendre le fait du prince qui décide seul contre tous ce qui est bon pour la gauche et pour la France, voilà ce qui est étrange.

    1. J’ai tout simplement anticipé l’intervention citoyenne. Rien à vendre. Simplement un avis citoyen consécutif à une autre intervention citoyenne « collective » qui, à mon sens, est erronée et égotique pluriel. Le fait du prince, connais pas. La gauche ce sont aussi et surtout des actes désintéressés. Ce qui est bon pour la gauche aurait du être sérieusement réfléchi lors d’échéances passées répétées. Pour un citoyen (sans vendre quoi que ce soit) force est de s’interroger sur l’interaction des « paroles et des actes » et de ses conséquences.
      Puisque l’intervention citoyenne doit être centrale, il faudra s’attendre à des divergences de vues « étayées ». Inévitable. La majorité décide et bis répétitas pour les autres. .
      Quant à la solitude, en la matière, tout est question de point de vue…étrange ou pas…

      1. Premièrement je ne vous visais pas spécialement mais plus généralement les posts pro jlm sur ce site. Lorsque j’ai signé l’appel pour une 6e République ce n’était pas pour soutenir un homme mais pour mettre en marche une réflexion politique pour un changement de système. Quant à l’interaction des paroles et des actes il faut se rafraichir la mémoire et regarder les interventions de JLM dès les semaines qui ont suivies les présidentielles de 2012 pour comprendre que le Front de Gauche n’était conçu que comme un outil électorale et pas un mouvement populaire.

  3. C’est indéniable que c’était JLM qui avait soulevé le Front de Gauche en 2012, il devait avoir une certaine euphorie qui c’était installée dans ce parti, en pensant que le succès était dû simplement à l’unité. Des enfants qui pensaient que tout allait bien se passer par le suite en faisant individuellement ce qui leur plaisaient, 1,2,3,4,5 baffes dans la gueule n’ont pas suffit à leur faire comprendre. Maintenant que 2017 approche, Mélenchon surement exaspéré de la situation a décidé de dire STOP! La récréation est terminée! Les enfants s’aperçoient peu à peu de l’importance de Mélenchon, ils tremblent, stressent, mais ne veulent toujours pas l’admettre et ne jure que dans les médias: « JLM revient dans le processus collectif, avec nous! Pour ne faire qu’un bloc! » La bonne blague haha. Mais du coup Mélenchon va avoir tout le monde sur son dos mais il reste le peuple, les insoumis qui seront avec lui! Un acte de courage de sa part!

    Ma première venue sur ce blog M. Le Roux par le biais de votre lettre ouverte adressé à M.Dupont Aignan oú je me suis retrouvé. Je ne suis pas seul à avoir penser pareil que vous, un grand merci 🙂

    Bonne continuation.
    Stéphane. Un simple citoyen qui n’est ni de gauche ni de droite.

  4. J’ai rejoint à mon humble niveau JLM2017 il y a deux mois. Création de blog, compte twitter, page FB… Des projets qui foisonnent… Dans notre groupe, aucun ou presque n’est encarté nulle part. Le résultat est que les apparatchiks locaux tentent par tous les moyens de s’accaparer le travail que l’on peut produire (en reprenant nos nom, logos, couverture de blogs) pour apparaître comme étant à l’origine de ces initiatives. Lorsque l’on vient pour la révolution citoyenne, le moins que l’on puisse dire est que la pilule est amère… En espérant que le ménage sera fait car de nombreux citoyens motivés, les forces vives de ce mouvement en réalité, vont fuir écœuré devant tant de médiocrité…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s