Cette fois comme toujours, voter UTILE, nous savons ce que cela signifie: Mélenchon. Par Jean-François Deluchey le 04/02/2017

*
Note de Vincent Christophe Le Roux : Je vous propose ce texte parce que je le trouve très bien écrit, sur le fond comme sur la forme.
*
La campagne des Présidentielles est déjà bel et bien lancée. Nous avons déjà notre candidat, Jean-Luc Mélenchon qui s’est lancé seul devant le peuple français, sans Front de Gauche, sans même Parti de Gauche, qui n’est qu’un soutien (solide) de cette campagne qui a vocation à rassembler autour d’un PROJET. Les communistes nous ont rejoint. Tant mieux ! Et d’autres encore le feront ! Car notre projet écosocialiste est POUR LA FRANCE. Pas pour un candidat. Pas pour un parti. Il y a 5 ans, nous défendions (et défendons toujours) L’HUMAIN D’ABORD, et nous avions prévenu que l’expérience hollandaise allait être catastrophique. L’Histoire nous montre que nous avions vu juste. Cette fois il s’agit de notre AVENIR EN COMMUN, programme mûri d’après nos expériences, nos savoir-faire, notre écoute des gens, notre parole, notre solidarité avec ceux qui souffrent et qui méritent ce Commun qui se dresse devant nous tous-toutes comme une main ouverte.

*
Cette fois, il s’agit de faire valoir les valeurs d’une FRANCE INSOUMISE, une France qui n’a pas peur d’être combative, qui n’a pas peur de son destin, ni de l’exemple qu’elle pourrait représenter, dans notre grande tradition universaliste, pour les peuples qui sont enchaînés par ce capitalisme financier néolibéral qui crée tant de misère, et qui a l’indécence de rassembler la richesse de 3,6 milliards de gens en seulement 8 individus, qui ne savent même pas quoi faire de leur argent !

*
Ce fossé, nous voulons le combler ! Et en France, ce pays privilégié, avec un système social unique au monde, il y a aussi de la pauvreté. Il y a aussi de l’inégalité. Il faut la combattre avec toutes nos forces. Il n’est plus possible de rester les bras croisés, de ne plus aller voter, dans de telles conditions ! Beaucoup d’abstentionnistes brillants, comme l’économiste Frédéric Lordon, qui ne croyaient plus en cette farce électorale (comment leur en vouloir ?), ont conscience aujourd’hui qu’une opportunité s’est ouverte.

*
Notre vote, cette fois, voudra dire quelque chose. La victoire électorale de ce projet généreux n’est pas un doux rêve. C’’est ce que les médias vendus et achetés veulent nous faire croire: “Aucun autre monde n’est possible”. Leur point de vue est insupportable. Malgré les sirènes sondagières qui vont nous exhorter une nouvelle fois à voter in-utile, il faut, par notre vote, par nos convictions, leur prouver que le peuple peut se mettre en marche, et renverser la vapeur des inégalités et des injustices !

*
Et que nous importe l’élection des députés pour l’instant ! Si nous gagnons, leur mandat sera de courte durée ! Si la France Insoumise gagne, une des première sera la convocation d’une Assemblée Constituante, constituée de gens qui n’ont JAMAIS été élus, mais aussi d’autres qui seront TIRÉS AU SORT parmi les Français. La 6ème République, c’est notre orgueil, et notre projet. Rendre le pouvoir au peuple a toujours été le leitmotiv de nous tous-toutes qui, avec Jean-Luc Mélenchon, sommes vraiment des démocrates. Nous n’avons pas peur du peuple. C’est lui qui doit gouverner ! Pas cette masse bruyante et décérébrée que nous vendent les médias, mais chacun de nous, avec nos diversités, nos rêves, nos savoir-faire, notre générosité, et la force de millions !

*
Contre les médias du système, nous avons fort à faire. Ils se font et feront un plaisir de détourner les sondages et autres enquêtes d’opinion, pour montrer ce que le peuple peut susciter de pire dans les yeux des puissants : la manipulation, le mensonge, l’ambition malsaine, la haine du pauvre, la haine de l´étranger. Nous, à la France Insoumise, nous ne nous résignons pas ! Nous savons que la démocratie, ce n’est pas l’art des sondages et des petits calculs. C’est avant tout le peuple en marche pour un destin d’égalité et de solidarité. C’est l´intelligence de la délibération et celle des savoir-faire. Le bons sens populaire, libéré de son carcan médiatique, est l’arme la plus libératrice qui soit pour chacun et chacune d’entre nous, quelle que soit notre condition !

*
Macron, Fillon, les Solfériniens et Le Pen, tous-toutes sont des candidat-e-s du système. Les verrez-vous affronter les riches, les puissants, la finance ? Ceux qui se sont émus au discours de Hollande au Bourget savent de quoi je parle : ils ont été floué ! Allons-nous répéter la même erreur ? Ce n´est pas raisonnable !

*
Comme dit le proverbe que Mélenchon aime citer : “La seconde fois où tu te fais avoir, c’est de ta faute!”. Nous ne tomberons pas dans ce travers. Cette fois comme toujours, voter UTILE, nous savons ce que cela signifie: #Mélenchon2017.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s