Ne rouvrons plus sans cesse la porte qu’on nous a fermée au nez !

Jean-Luc Melenchon, nous sommes avec toi depuis des années pour beaucoup d’entre-nous.
*

Nous resterons avec toi aussi longtemps qu’il le faudra, et quelles que soient les difficultés et l’adversité que nous aurons à affronter ensemble, tant que tu nous honoreras comme tu le fais depuis des années.

*
Nous sommes et nous serons avec toi, ET AVEC PERSONNE D’AUTRE QUE TOI !

Tu as bien entendu ?

*

Si, à force d’être pressé par certains « amis », ou à force de discussions que certains, demain, pourraient dire « fructueuses » avec Hamon, tu décidais de mettre en pratique cette maxime que tu énonçais dans un temps pas si lointain, à savoir que « ta personne ne serait jamais un obstacle au rassemblement« , sache – mais je suis convaincu que tu le sais déjà très bien – que nous ne « switcherons » pas (pour parler comme les commentateurs états-uniens) pour Hamon, quelles que soient les circonstances, quelles que soient les paroles – fussent-elles demain enjôleuses – de Hamon, quelles que soient les garanties qu’il nous donnerait.

*
Tout simplement parce que nous ne lui faisons pas confiance, ni à lui ni à ses ami-e-s. On a déjà donné ! Largement ! Et au-delà de tout ce que nous redoutions. On en a encore des cendres dans la bouche.
*
« Plus jamais PS » est une de nos lignes de conduite. Nous l’avons affirmée de manière on ne peut plus claire depuis très longtemps. Au point, parfois, de subir des admonestations sinon de toi, du moins de certains de tes proches.
*
Mais on n’a pas faibli et nous ne faiblirons pas.
2017 ne sera pas une resucée de 2012 !
PLUS JAMAIS PS ! PLUS JAMAIS !
Quelles que soient les circonstances.
Et quand on dit NON, c’est NON !
*
Têtes de mules ? Cabochards ? Obstinés ?
Oui, en effet, nous sommes tout cela. Mais ne nous voir que de cette façon serait méconnaître notre coeur, notre esprit, notre « âme » citoyenne !
*
Jean-Luc, nous t’entendons dire des choses (encore ce soir) qui sont pour le moins antagonistes. D’un côté, tu ne cesses de dire et de répéter que la discussion est ouverte avec Hamon et même tu rouvres des portes qu’il t’a claquées au nez !
*
D’un autre côté, tu emploies à son sujet des qualificatifs tels qu’on se demande comment Hamon accepterait de discuter avec toi.
*
Donc tu le piques assez rudement (ce dont nous sommes nombreux à nous féliciter) en employant un style somme toute peu amical, et tu poses des garanties (que NOUS ne pouvons que valider) mais que lui et son équipe ne peuvent que rejeter.
*
À quoi bon alors poursuivre encore cette « comédie » (c’est le mot que toi-même as utilisé) de la discussion ? À quoi bon vouloir la recommencer quand elle avait été close.
On ne va pas rejouer sans cesse la même pièce.
*
Tu es entendu depuis quelques mois par les Français parce que, précisément, tu as créé une cloison bien étanche avec le PS. Je te supplie de ne plus donner le sentiment de vouloir discuter avec Hamon et le PS. Tu le sais, ce n’est pas avec Hamon et l’appareil du PS qu’il faut discuter mais avec les Français.
C’est parce que tu as fait cela depuis un an que tu es là où tu es aujourd’hui. 270 000 soutiens citoyens sans compter tout le reste !
*
Nous percevons la panique qui commence à être ressentie dans certains cénacles. Il faut donc poursuivre ta route sans perdre une seconde supplémentaire à jouer le jeu de la discussion.
*
Ce plan A ne mène à rien. Et je t’assure que pour aujourd’hui je ne parle que du sujet abordé ici. Plus tu montres des signes de « bonne volonté », plus tu prends le risque de voir se détourner de toi beaucoup de gens non politisés. D’un côté convaincre quelques milliers de socialistes affolés de tout perdre, et d’être définitivement rayés de la carte politique de France, de l’autre risquer de ne jamais convaincre les millions d’abstentionnistes dont pourtant tu as sans doute commencé à faire dresser l’oreille…
Si tu veux qu’ils aillent plus loin, tu ne dois plus donner le change à tous ceux qui t’abjurent de parler avec Hamon et de t’entendre avec lui !
*
Ou c’est lui, ou c’est le peuple français. Les deux sont devenus incompatibles !
Comme tu ne peux l’ignorer, qu’est-ce qui peut bien te donner sans cesse envie de tendre la main ?
*
Jean-Luc, soit TU es candidat au 1er tour, sur TON projet, avec TON équipe, en te reposant sur NOUS, et on votera massivement pour toi. Et on entraînera les Français par millions avec nous.
*
Soit tu ne l’es pas, pour quelque raison que ce soit, et ce sera la catastrophe pour le pays, car même dans cette circonstance, jamais plus nous ne voterons PS.
Aucun accord d’aucune sorte entre toi et Hamon, entre nous et eux, n’est possible et s’il advient, la France insoumise explosera en plein vol !
*
Trop de défiance, trop de colère, trop de ressentiment. Une envie trop irrépressible de leur faire mordre la poussière, pas pour leur infliger une simple défaite électorale parmi d’autres, mais pour les tuer politiquement.
*
Nous n’avons pas besoin d’eux. Et qu’on ne nous parle pas d’alliances pour les Législatives. Les mêmes principes absolus seront appliqués.
*
Soit tu es élu le 7 mai et les Législatives seront gagnées, quels que soient les candidats (à quelques nuances près !). Il leur suffira de s’afficher en soutien à ta politique.
*
Soit tu perds le 23 avril ou le 7 mai, et nous serons rétamés aux Législatives.
*
Aucune alliance avec le PS ne nous sauvera. Et je pense que nous ne voulons pas sauver le PS ni être sauvés par lui !
*
Ce n’est pas une haine irrationnelle mais une stratégie politique réfléchie. Tant que vivra ou survivra le PS, nous ne pourrons donner une utilité électorale à ces électeurs qui resteront attachés à lui quoi qu’il arrive, même s’ils sont en désaccord avec leur parti d’allégeance.
*
Et tu n’ignores pas qu’il n’y a pas que des gueux comme moi qui le disent. Il y a aussi des pointures du monde intellectuel.Voici trois noms au hasard: Frédéric Lordon, Emmanuel Todd, Hervé Kempf.
*
Parfois, on ne peut reconstruire qu’en repartant de zéro. La vieille bâtisse vermoulue, menaçant ruine, doit être démolie pour faire place nette et reconstruire sur de nouvelles fondations, avec de nouvelles « normes » bien plus en phase avec notre temps.
*
C’est le cas de toute idée pour une « solidarité » (je ne dis plus « alliance » ou « union ») européenne mais c’est aussi le cas de toute idée de reconstruction d’une force politique à gauche.
*
La France insoumise que tu as largement contribué à mettre sur pied n’est pas une chose aboutie. Le chemin se fait en marchant dit-on souvent et toi-même tu as dit un jour en réplique à cette maxime : « Je marche, Monsieur ».
*
Eh bien, nous aussi, nous marchons.
Pas sous la baguette du chef d’orchestre Macron qui virevolte au son de la musique de ses premiers violons Gattaz, Lagarde and co. Mais avec toi et avec nos ami-e-s, nos frères et soeurs de lutte, et avec aussi quelques cousin-e-s, oncles et tantes, et parents divers, pour refaire la France, l’Europe et le monde.
*
Cette présidentielle est, je crois, à nulle autre pareille. Elle sera historique, quel que soit son résultat, soit parce qu’elle aura vu ton élection et marquera le début d’une ère nouvelle que nous croyons plus heureuse, soit parce qu’au contraire, si c’est à ton échec qu’elle devait nous conduire, nous entrerions dans une période où le tumulte et le fracas, le bruit et la fureur seraient sans aucun doute autrement plus violents que ceux auxquels tu faisais allusion en 2012…
*
Quel avenir aurons-nous ? Beaucoup dépendra du résultat au soir du 23 avril puis du 7 mai. Mais pas que…
*
Car si tu étais élu, on n’arriverait pas seulement au bout de la route, on en entamerait une nouvelle. Pavée d’embûches et de menaces en tout genre.
*
La France insoumise sera donc, en fonction des circonstances, soit un refuge (pour nous), soit une garde prétorienne (pour toi et pour celles et ceux que tu feras gouvernants) !
*
J moins 60 avant le 1er tour. Il te reste deux mois pour emporter la conviction de millions de Français. Et il nous reste le même temps pour t’y aider.
Mais tu nous aiderais à ne plus donner à penser que tu es prêt à t’entendre avec Hamon.
*
Salut insoumis.
Publicités

6 réflexions sur “ Ne rouvrons plus sans cesse la porte qu’on nous a fermée au nez ! ”

  1. je suis d’accord avec tous tes arguments ; il reste qu’il y a un piège émanant du PS – et sans doute pas seulement de lui – : celui de nous faire porter le chapeau de la désunion : il y a dans le peuple de gauche, y compris parmi nos très proches, une envie de gagner à tout prix . On peut rappeler que c’est avec ce genre d’arguments qu’ont été signés les accords de Munich, pour protéger la Paix à tout prix : on sait ce qu’il en advint….. Une règle politique générale, c’est que les électeurs ont tendance à voter pas forcément selon leurs intérêts, mais pour ce qui est sensé amener la concorde générale, et sanctionner le reste. Il faut donc esquiver tout ce qui peut donner corps à de telles attaques. Ce que je résumerais par : non pas un « niet », mais une demande de garanties quant à la fiabilité des engagements de Hamon, prêt , on peut le craindre, à promettre tout et son contraire, comme l’a fait Hollande en 2012.
    Ces garanties sont donc celles relatives à la constitution d’une majorité parlementaire acquise aux idées avancées : il ne peut être question d’un échange de circonscriptions du genre Jadot/Hamon, mais de la présentation par les partenaires d’un pacte de législature d’un candidat unique dans chaque circonscription, à l’exclusion de tout soutien à ceux qui ont soutenu la politique de Hollande pendant ces cinq ans. La bonne foi de Hamon serait alors éclatante, ce dont bien évidemment je ne doute pas…..

  2. Merci!
    Rien à rajouter à ce texte admirable!
    Comment être sûr qu’il sera lu par JLM et son staff???
    Il faut le diffuser partout..

  3. Je suis d’accord avec ce texte mais je peux comprendre la démonstration que fait Jean-Luc Mélenchon.
    Nous sommes de ceux qui sont du côté des idées, des humanistes, des convaincus, de ceux pour qui le débat est fondateur.
    Ne pas fermer la porte aux discussions ce n’est évidement pas signer un accord. Bien sur on ne convaincra pas un Hamon et ses amis de nous entendre, mais on les mettra face à leurs responsabilités.
    Ils veulent discuter, ils sont à l’origine de cette idee absurde qu’on puisse faire ami-ami avec le ps après tout ce qu’ils nous ont fait, alors qu’il arrêtent avec leurs phrases creuses, leur fausse envie de dialogue, leur claquage de porte à deux balles. Montrons aux gens qui espèrent que ce n’est pas nous le problème c’est ceux qui trichent, qui volent jusqu’aux idées.
    Puis effectivement ensuite passons à autre chose, construisons et même au delà des enjeux de cette élection.
    Reconstruisons la pensée de gauche, loin des calculs de sièges, celà prendra peut être encore quelques années mais maintenant on s’est trouvé, on s’est reconnu, on s’organise, on recommence à retrouver un espoir qui nous conduit au vote et non à l’abandon et au replis sur soi.

    Mais en aucun cas acceptons de nous faire traiter de diviseurs, JLM a juste affirmé hier soir que les portes ne sont jamais claquées par nous et que ceux qui les claquent doivent en porter la responsabilité.

  4. C’est pourquoi il faut qu’à l’issue des « discussions » de ce lundi semble-t-il, les 250.000 insoumis-e-s soient consulté-e-s.

  5. gagner pour gagner, mais pour gagner quoi? un truc immonde comme ce qu’on vient de subir? merci bien!
    pour moi ce n’est pas le but,je veux dire je en veux pas gagner pour dire « on a gagné , on a gagné! » je veux qu’on gagne pour changer les choses comme c’est dit dans le programme de la france insoumise

    alors même si on perdait cette fois ci, tant pis,il ne faudra pas s’effondrer
    l’important c’est que nous sommes en train de construire une force de gauche radicale et puissante. cette force est démarrée, elle ne peut qu’enfler, irrémédiablement, j’en suis convaincue

    Si ce n’est pas cette fois -ci, ce sera la prochaine fois et ceci aura été impulsé grace à jean luc Mélenchon,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s